Managvat & Side

En une demie-journée, nous arrivons au bord de la mer Méditerranée. Nous nous posons sur la plage de Managvat. Le temps est maussade, mais la vue est tout de même sympa !

On commence la journée sous la pluie. Simon a besoin d’un régulateur et de pièces pour fixer le panneau solaire. Il ne trouve pas ce qui l’intéresse. On doit aussi faire quelques courses et appeler Papoun. Malgré tout, il nous reste un peu de temps pour visiter Side.

Construite sur une presqu’île au VIIe siècle avant JC, c’était le plus grand port de Pamphylie. La ville a été régulièrement le repaire des pirates. Au début du XXe siècle, les turcs émigrant de Crète y ont construit un village. C’est pourquoi les vestiges font partie intégrante de la ville. On en trouve partout et de toutes les époques.

On se gare près de la mer. On passe devant le théâtre qui, contrairement à ceux construits à la même époque, ne s’appuie pas sur le flanc d’une colline mais tient d’un seul bloc. On continue vers le bâtiment aux statues. On suppose que c’est là que l’empereur présidait aux cérémonies officielles. Après un passage dans la rue “marchande” (comprendre les boutiques souvenir qui s’entassent), on termine par le temple d’Apollon et la basilique.

Les enfants sont crevés, après de nombreuses hésitations, on retrouve notre bivouac de la veille. Un peu moins tranquille vu qu’on est vendredi soir …

Au réveil, Simon ne se sent pas bien. Heureusement, il fait de nouveau beau. Je me dépêche de préparer les enfants pour les conduire à la plage, histoire de le laisser se reposer. Même s’il fait un peu frais et qu’on n’a pas pris les jouets de plage, rien que le fait de marcher dans le sable fait plaisir aux enfants. Le top étant les tracteurs déversant des remorques pleines de sable dans la mer. S’il n’y avait que Mathis, on y resterait pour le reste de la journée !

Tout autour de nous, on sent que la ville se prépare à accueillir prochainement ses touristes. Les hôtels nettoient leurs pelouses et préparent les transats pour privatiser la place, les pontons sont refaits et nettoyés, le sable est ratissé !

L’après-midi, Simon se sent mieux. Mais pas possible de bouger aujourd’hui. Comme il y a un vent terrible, on sort le cerf-volant. Mais justement, du vent il y en a trop, et on a bien du mal à le diriger … Les enfants sont aussi contents de faire des activités à l’intérieur. C’est l’occasion de faire de la pâte à modeler par exemple.

On repasse une troisième et dernière nuit au même endroit. Ça tombe bien, le vent a chassé les nuages et le soleil est de retour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.