Steiroheia

Nous avons repéré une rando pas trop dure. Elle mène à un petit refuge au dessus de Sortland. Il y a 400m de dénivelé sur sept kilomètres.

Dès les premiers pas Mathis repère les myrtilles sur le côté. Nous dégainons notre petite boîte et un sac plastique. C’est parti pour la récolte ! Il y en a tellement qu’on a du mal à s’arrêter. Mais bon, on est venu pour marcher, pas pour se baffrer …

On entame la réelle montée. Mathis montre des signes de fatigue. Seulement, en parents prévoyants, nous avons oublié le porte-bébé ! Il va falloir le faire marcher … Pas si facile. Sur certains tronçons, on le porte sur les épaules, c’est hyper fatiguant ! Nous arrivons au sommet tant bien que mal. La petite cabane nous permet de nous mettre au chaud pour le pique-nique.

Alors que nous sortons pour redescendre, le froid nous saisit. Il va falloir marcher si on veut se réchauffer. Heureusement la descente se fait plus facilement que la montée. Tout le monde est content de retrouver la voiture.

On se hâte de trouver un bivouac. Ce soir, on a un repas « maison ». Au menu, poisson pêché par Simon et tarte à la myrtille et sablés (qui remontent le moral).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.