Diyarbakır

Nous roulons jusqu’à Diyarbakir. Sur la route le paysage change. La neige laisse la place à de la belle herbe verte. Le soleil brille. Ça fait beaucoup de bien !

La ville est connue pour ses remparts, la seconde de plus longue muraille après la grande muraille de Chine ! On commence par longer ces remparts en camping-car. Les murs sont en basalte noir. Ils sont très austères. On trouve facilement à se garer.

On s’enfonce dans les petites ruelles. On finit par trouver l’église Meyrem Ana (Sainte Marie). Elle est aussi en basalte noir. C’est assez surprenant de voir des motifs qui rappellent ceux des mosquées sur des églises.

On marche ensuite jusqu’à la mosquée Ulu. Elle est énorme. Il y a une grande cour intérieure, c’est noir de monde !

On traverse le bazar pour rejoindre les remparts. Pour le goûter, les enfants testent le simit, une couronne de pain au sésame.

On monte ensuite dans une des tours pour avoir une très jolie vue sur le Tigre. Le soleil est en train de se coucher, c’est vraiment très sympa. On marche le long des remparts pour rejoindre le camping-car.

Ce soir, bivouac sur le parking de l’hôpital. C’est pas top, mais c’est un choix stratégique. En effet, nous avons eu énormément de contrôles militaires sur la route (proximité avec la frontière sirienne ainsi que le sud-est du pays où il y a régulièrement des affrontements avec les Kurdes indépendantistes. L’hôpital est ouvert toute la nuit avec du personnel autour, plus sûr donc que de s’isoler dans un coin, sans pour autant attirer l’attention des militaires.

2 thoughts on “Diyarbakır

  1. L’église Meyrem Ana est une église syriaque orthodoxe. Les motifs que vous avez vus ne sont pas forcément des signes musulmans mais simplement des signes de l’église orientale … Si vous allez à Istanbul, vous ne serez pas sans aller visiter Ste Sophie qui fut basilique orthodoxe, puis mosquée et qui est maintenant un musée. En tout cas, vous découvrez toujours de belles choses dans les différences de culture. Merci encore pour tout ce que vous partagez.

    1. Oui, effectivement, quand il a relu l’article, Simon m’a fait remarquer que je n’avais pas précisé qu’il s’agit d’une église Syriaque !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.