Noravank et Areni

Nous montons vers le monastère de Novarank. Il est situé dans la gorge formée par la rivière Amaghu. De chaque côté de nous, se trouvent d’énormes falaises rouges.

Le monastère comporte deux églises et une chapelle, ainsi qu’un petit cimetière. Sur la façade d’une des deux églises, il y a un petit escalier de pierre qui permet de monter à l’étage. Nous faisons un petit tour dans les bâtiments, puis nous montons au dessus, observer une sculpture de glace. Il s’agit en fait d’un tuyau d’eau percé, avec le froid l’eau a gelé, ça fait une très belle œuvre d’art ! Nous redescendons par le cimetière.

Avant de monter vers Noravank, nous avons vu des panneaux indiquant une grotte préhistorique. De nombreuses fouilles ont été menées à cet endroit. On y a extrait, semble t’il, la plus vieille chaussure au monde. Malheureusement, on ne voit qu’une illustration, l’original étant dans un musée à Yerevan. Mais la grotte donne bien une idée de la façon dont sont faites les fouilles archéologiques. Les espaces sont quadrillés avec de la ficelle et ce qui a été découvert a été laissé sur place. Pour Hanaé qui n’arrête pas de dire qu’elle veut être archéologue (en plus d’être secouriste en montagne et guide à cheval !), c’est vraiment très intéressant ! On voit donc différents trous ainsi que des vases. Certains servaient à conserver les restes des morts, d’autres à conserver le vin. En repartant, on tombe nez à nez avec une chauve-souris endormie 🙂

Pour finir la journée, nous nous arrêtons à Areni pour visiter une “fabrique de vin”. En fait, on ne visite pas grand chose mais par contre on déguste … on commence par du vin sec qui ne nous convainc pas tellement. On enchaîne sur des vins sucrés, il s’agit du même raisin que pour le vin sec, mais on a rajouté du sucre. On ne peut pas dire qu’on accroche vraiment. S’en suit une dégustation de vins aromatisés aux fruits : pêche, abricot, grenade, etc. Là, on commence sérieusement à saturer en sucre. Et pour finir, on peut goûter les alcools de fruits : pomme, raisin, pêche. C’en est trop pour moi, je n’arrive pas au bout de la dégustation.

On termine la visite par le visionnage d’un petit film en sirotant un café.

Très honnêtement, on a préféré le vin iranien fait dans les caves et stocké dans des bouteilles de coca au vin arménien qu’on a testé. Après, on se dit qu’on n’a sans doute pas visité la meilleure cave qui soit. Mais au moins, c’était convivial !

One thought on “Noravank et Areni

  1. Toujours aussi sympa de vous suivre et les photos sont toujours aussi top. Mention spéciale pour la chauve-souris 🙂
    Portez-vous bien
    Chris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.