Nurak

Sur la route vers Dushanbe, nous passons un joli col. Il y a de petites tentes qui font office de restaurant. Nous nous y arrêtons. On nous propose alors deux types de soupe. La première est assez épaisse, à base de pois chiches et de sarrasin, dedans y baignent une langue et un pied de mouton. La seconde est un peu plus sobre, une soupe à l’oignon dans laquelle on a rajouté un gros morceau de viande.

On trouve aussi des vendeurs de grenade. Visiblement le coin en regorge. C’est l’occasion d’acheter une bouteille de jus de grenade, Hanaé en réclamait depuis tellement longtemps !


Nous faisons ensuite une halte à Nourek pour admirer le barrage. Il s’agissait du plus haut barrage au monde (jusqu’en 2012). Visiblement, il permet de produire une bonne partie de l’électricité pour le pays. Le lac réservoir qui en est issu permet d’irriguer les champs grâce à un tunnel d’irrigation.


Ne voulant pas passer le tunnel de la mort de nuit, nous décidons de passer voir un sanatorium un peu plus haut dans la montagne. C’est un sanatorium de l’ère soviétique. Il est resté dans son jus !


Pour dormir, nous redescendons. Il fait définitivement trop froid là-haut !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.