Retour à Almaty

Après le petit-déjeuner, nous filons donc vers le village un peu plus haut. L’atelier du père de Galym se trouve dans une sorte d’ancien contenaire. C’est tout petit ! Il commence par nous montrer quelques photos de pièces qu’il a réalisées : housse et carquois d’arc, ensemble de bijoux anciens, etc. Et puis il met la machine en route. Il est en train de réaliser un étui pour un couteau en bois et métal. C’est sous nos yeux médusés qu’il va choisir avec soin un morceau de métal, le chauffer, le plier, le souder, le polir, etc. C’est très intéressant et impressionnant. Encore une fois, il ne parle pas anglais donc pas de communication possible par la parole. Mais pourtant on passe un très agréable moment !

Quand il a terminé, on repart vers Almaty. On veut voir le musée d’état. Première déconvenue, le tarif pour les étrangers est plus élevé … On commence notre visite. Seconde déconvenue, tout n’est pas traduit en anglais. On voit une première salle avec l’histoire du Kazakhstan du temps de la préhistoire jusqu’à l’âge de bronze. Puis on passe à la suite. Troisième déconvenue, toutes les salles ne sont pas accessibles, il faut un ticket spécial … On a quand même accès à la salle présentant l’histoire moderne du Kazakhstan. Pour finir, on passe dans la salle sur l’indépendance du Kazakhstan qui est en fait un genre de “culte” voué à leur président. Le musée dans l’ensemble est assez intéressant. Mais on est un peu déçus d’avoir payé plus cher pour avoir au final moins d’explications …

Après le musée, on file vers l’Amigo Hostel pour y rejoindre les Chapronsbougent. C’est une famille qui fait le même voyage que nous, avec deux enfants également ! Ils sont partis un mois avant nous. Ils voyagent pendant 10 mois. Ça fait très plaisir de les voir et de pouvoir échanger avec eux. Quant à Hanaé, elle est aux anges. Enfin des enfants avec qui jouer et discuter ! Il faut dire que Mathilde est autant bavarde qu’elle 😉

Le lendemain, pendant que les grands font l’école, Mathis passe chez le coiffeur maison. Une première pour moi. C’est pas terrible, mais au moins, il va arrêter de mourir de chaud sous sa tignasse !

 

Puis nous prenons le télécabine pour monter à Kok Tobe. Un parc d’attractions. Il nous faudra un moment avant de trouver de quoi manger. Tous les snacks étant fermés (pour cause de nettoyage ou autre). Et puis nous faisons un tour dans le parc. Les enfants essayeraient bien toutes les attractions ! Finalement, Hanaé fait de l’accrobranche avec Mathilde et de la luge avec Simon !

Il est tard quand nous prenons le chemin du retour. Nous passons donc une seconde nuit sur le parking de l’hôtel. Nous payons 1000 tenges (2,40€) la première nuit (les enfants ne payent pas) et 1500 la seconde (les enfants comptent pour un adulte). Je profite aussi du service de laverie pour laver les draps. On fait deux machines soit 1000 tenges. Ce n’est pas dans notre habitude de payer pour le bivouac. Mais en pleine ville, c’est compliqué. Et puis un peu de confort ne nous fait clairement pas de mal 🙂

Le lendemain matin, nous prenons notre temps le matin. On profite de la connexion wifi et du 220v ! Et après le déjeuner, nous partons à la recherche du garage Ford. Il nous faut encore trouver un filtre à air. Ils ne l’ont pas en stock, on le commande, il est disponible pour le lendemain. On doit donc passer une nouvelle nuit à Almaty … Simon repère un parc axé sur l’art : le Depo Evolution Park. Il y a un parking, des structures en palette qui font office de jeux pour les enfants, des filets hamac. Après avoir demandé l’autorisation au gardien, on y passe la nuit.

Non loin de là, il y a une rue piétonne Zhibek Zholy.  On y fait un tour le lendemain. Il y a un petit marché artisanal. On tombe aussi sur un gros marché. En repartant, dans les bouchons, on tombe sur les Chapronsbougent 🙂

Pour le bivouac, on prend la direction de Medeo, une station de ski. On trouve un petit coin tranquille au bord du ruisseau. C’est là qu’on fait la connaissance de Altyn et Yermat. Ils font un barbecue et nous proposent de nous joindre à eux. Ils habitent vers Astana mais sont en vacances dans la maison de son grand-père. Ils parlent très bien  anglais, ça facilite la communication !

C’est l’orgie de viande. J’ai préparé du chou-fleur et un gâteau à la framboise. On s’essaye au tir à l’arc. La soirée est très bonne.

On passe une nuit très tranquille. Pas un bruit. C’est reposant.

2 thoughts on “Retour à Almaty

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.