Lacs Sybinskiye

Lorsque nous avons passé la frontière pour sortir de Mongolie, nous avons rencontré un jeune kazakh qui apprenait le français. Il nous a conseillé d’aller voir les lacs Sybinskiye. C’est presque sur notre route, nous faisons donc le détour.

Nous visons d’abord le second lac. Malheureusement, il est entouré de campings et il n’est donc pas possible d’y accéder. Nous nous rabattons donc sur le premier lac.

Nous repérons un chemin pour y accéder. Visiblement, nous ne sommes pas les seuls à avoir eu l’idée de se poser au bord du lac puisqu’il y a déjà quatre voitures. On se fraie un chemin et l’on trouve un place vraiment juste au bord de l’eau.

Dès notre arrivée, nous sommes accueillis par les voisins. Les enfants se voient offrir une banane et une pastèque. Simon a le droit à un verre (en plastique) de (mauvaise) bière. Encore une fois, les gens ne parlent pas anglais. Il est donc difficile de communiquer. Mais ils sont heureux de faire le tour du camping-car. Après cette attraction, ils repartent nous laissant au calme.

Hanaé se réveille tôt le lendemain. Elle veut jouer dehors. On la laisse le temps de préparer le petit-déjeuner. Mais quand je l’appelle pour qu’elle remonte, je ne l’a trouve pas. Petit moment de panique. Quelqu’un me crie quelque chose en russe. Je le suis et retrouve Hanaé attablée, avec une crêpe à la main. Des pêcheurs se sont mis à côté de nous tôt ce matin. Quand ils ont vu Hanaé, ils se sont dit qu’elle devait être affamée et l’on installée avec eux ! Ils ont une fille qui apprend l’anglais. Mais pas de vrai dialogue possible. Par contre, c’est avec plaisir qu’ils nous expliquent que leur chien a un nom français : Michel 🙂

Après le petit-déjeuner, nous enfilons les maillots. L’eau est déjà à bonne température, il fait très chaud, c’est plutôt agréable. Nous décidons donc de passer la journée à barboter. Simon sort le matelas gonflable et la canne à pêche. N’arrivant a rien prendre le matin, il décide d’aller en matelas gonflable au milieu du lac l’après-midi (avec un petit pois en guise d’appât). Ce n’est pas un plus grande réussite. Il en conclut que “les poissons de ce lac n’aiment pas les petits pois”.

Toute la journée, des familles vont et viennent. Les plus curieux s’avancent jusqu’au camping-car. Certains parlent un anglais correct et nous donnent des idées de choses à visiter au Kazakhstan.

En fin de journée, nous tentons une petite rando hors piste. On espère voir le lac du haut de la montagne. Mais non, rien à voir !

On redescend. Une famille s’est installée juste devant nous. Une jeune femme parle un anglais très correct, elle trouve notre “bus » génial. Pendant ce temps, Simon discute avec d’autres jeunes un peu plus loin. Tous ces gens là nous offrent encore de la nourriture : pastèque, brochettes, melon, biscuits, etc. Pour le repas du soir, pas besoin de cuisiner, c’est parfait !

Le coin se vide rapidement. Les moustiques font leur apparition. Il est temps d’aller au lit !

4 thoughts on “Lacs Sybinskiye

  1. Hello les Periwinkle
    Toujours aussi sympa de suivre vos aventures. J’ai beaucoup aimé la passage en Mongolie
    et surtout la <>. Les photos sont super mais je suis surtout bluffé par la qualité des vidéos du drone. Wahou c’est vraiment top ! Je me suis bien marré avec le <> et le chien <>. Bonne continuation et merci pour le partage.
    Chris

  2. Merci beaucoup pour toutes ces nouvelles que nous partageons avec Gabriel.
    Contents de voir que vous pouvez enfin prendre du temps et du bon temps.
    Continuez bien.
    Formidable d’avoir toujours d’aussi bons contacts avec les locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.