Qu’est ce qu’on mange ?

C’est une question qui semble importante pour certains 🙂

Effectivement, les moyens à bord sont limités. Notre cuisine est équipée de deux feux à gaz. Niveau matériel, on a le strict minimum :

  • Une poêle
  • Deux casseroles (avec couvercles)
  • Une mandoline
  • Un petit mixer à main (les dents de Mathis ont mis un moment à venir …)
  • Trois couteaux de cuisine
  • Une planche à découper
  • Deux épluche-legumes
  • Un ouvre-boîtes
  • Cuillères en bois et spatules
  • Des boîtes plastique
  • Un shaker gradué (pas hyper précis)
  • Un décapsuleur / tire-bouchon

Pour la vaisselle des repas, on a opté pour du bambou. Plus écologique et plus sain que du melaminé.

Avant de partir, j’avais testé tout un tas de recettes à la poêle. Alexia m’avait prêté un livre spécial gâteaux à la poêle. Du coup, je m’étais préparé une clé USB avec tout ce qu’il faut pour bien manger pendant le voyage.

Mais elle a été oubliée …… Du coup, je fais sans. J’improvise.

On commence la journée par un petit-déjeuner tout ce qu’il y a de plus classique. Malheureusement, on a fini la confiture de Pouilly ! J’étais presque sûre d’en avoir préparé plusieurs pots, ils doivent nous attendre à Thyez …. J’essaie de garder l’habitude de cuisiner des crêpes, pancakes ou naans le dimanche matin. J’ai aussi fait un pain. Pas trop mal réussi. Pour la fête des pères, on a préparé un cookie géant. Trop cuit, mais mangeable.

Le midi, c’est beaucoup de crudités. Des salades à tout. On trouve encore assez de tomates, concombres, poivrons, etc.

Le soir, on a un peu plus le temps de cuisiner. Pour ne pas se taper des pâtes ou du riz chaque soir, on fait des expériences. Baken Kartofen, quiche à la poêle, légumes poêlés, etc.

Pour le moment, on mange assez peu de viande. On en trouve, mais c’est plus compliqué à cuisiner. On apprécie les œufs, rapides à cuire et utilisables sous différentes formes. Hanaé à insisté pour acheter des saucisses. Une fois qu’elle les a a goûtées : « euh …. Je préfère les diots ! »

Le plus dur c’est de faire comprendre aux enfants que pour le fromage, c’est devenu un luxe … Tout ce qui est produits laitiers est relativement cher. Hanaé s’est mise à la tisane le matin. On a fait une croix sur le lait de croissance pour Mathis.

Niveau boisson, on s’offre une bière de temps en temps. J’ai aussi préparé un sirop de fleurs de sureau. Doux et rafraîchissant !

Bref, on ne se laisse pas mourir de faim !

9 thoughts on “Qu’est ce qu’on mange ?

  1. Dommage pour les confitures, d’autant plus que la production 2018 s’annonce très prometteuse. Dommage qu’on ne puisse pas l’envoyer avec les mails.

    1. Oui, je les ai 🙂 on a testé la crème au chocolat hier soir !
      Par contre je les adapte en fonction de ce que l’on trouve …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.