On se dégonfle

Décidément, pour nos pneus, le Kirghistan c’est la poisse. On est rendu à notre quatrième crevaison en 3 semaines ! Il faut dire que l’on trouve de belles saloperies sur l’asphalte et encore pire sur les pistes et les parking. Après les vis de 10 cm, les taissons de bouteille, et un réparations foirée, c’est maintenant un énorme clou qu’on a retrouvé planté dans notre pneu. Pour prendre les choses du bon côté j’essaye d’améliorer mon chrono de changement de roue à chaque fois. Mais ce coup-ci c’est du sérieux car le clou est rentré de biais par le flan donc a priori ce n’est pas réparable. Heureusement, lors de notre mésaventure d’éclatement de pneu en Mongolie, on avait gardé (sanglé sous le camping-car) le deuxième pneu arrière qui était encore bon. Ni une ni deux, on trouve un garage pour déjanter et effectuer le changement de pneumatique. Le gars confirme ma crainte en me faisant comprendre que le crevaison n’est pas réparable car dans le flan. Je soupçonne quand même qu’il me dise ça pour récupérer mon pneu et le réparer avant de le revendre (un Michelin ici ça vaut de l’or). Alors innocament je le questionne sur où je peux le jeter. Il me répond négativement « pas ici », le bonhomme est donc honnête. Je lui tend 100 soms pour le temps passé mais il les refuse, cadeau de la maison ! Décidément, il semble qu’ici les garagistes soient bien plus honnêtes que les policiers, chose difficile à admettre pour des Français.

Ce doit être mon côté radin mais je décide tout de même de garder le pneu (super pratique un gros pneu boueux à l’interieur d’un camping-car). Le lendemain on trouve le coin des garages dans la ville suivante et je m’en vais receuillir un deuxième avis (je me dis qu’un revendeur pourrait peut-être même vouloir me le racheter). Surprise, cette fois on me dit que c’est réparable : trou à la limite entre le flan et la bande de roulement ! Pour 200 soms je tente le coup car même si la réparation n’est pas super fiable, avec un pneu en rab (en plus de la roue de secours) ça pourrait nous sauver la mise en cas de pépin. En effet, pour avoir fait pas mal de boutiques et de bazaars auto dans le pays, j’ai pu voir qu’ils ne vendent casiment que des pneus chinois qui semblent de piètre qualité, et quand je trouve une vraie marque, ce n’est pas la bonne dimension. On préfère donc garder un budget pneu pour changer les quatre quand on trouvera de vrais pneus de camping-car.

One thought on “On se dégonfle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.