Il va beaucoup moins bien rouler …

Hier, alors que nous étions en route pour visiter le centre de traitement des tortues blessées sur la plage d’Iztuzu à côté de Dalyan, j’étais tranquillement en train de lire, le nez dans le téléphone. J’entends Simon crier : « Mais il est con ou quoi ? ». Je n’ai pas le temps de lever la tête, je sens un gros choc, je vois de la fumée, j’entends les enfants hurler. Nous nous sommes fait heurter par un véhicule à contre-sens !

Je me sors de mon siège, je me hisse derrière pour attraper les enfants. Je sens une vive douleur à la hanche et dans le dos. J’ai les jambes qui flageolent. Une dame vient nous donner de l’eau. Des gens s’occupent des enfants. Mathis se fait même offrir une barre de chocolat. Une personne propose de se porter témoin. La police arrive rapidement, suivie d’une ambulance. Je pars à l’hôpital avec les enfants.

On est pris en charge rapidement. J’ai droit à une radio du dos et de la hanche, rien à signaler. Le docteur « ausculte » les enfants, il déclare qu’ils sont en parfaite santé. Simon arrive peu de temps après (deux heures après notre évacuation), il a aussi droit à une radio. Tout est en ordre chez lui aussi.

Ensuite, direction la gendarmerie. Nous sommes avec Mehmet, le propriétaire de la voiture accidentée. En fait, le chauffeur est son employé, l’accident a eu lieu avec une voiture de société. Heureusement que Mehmet est là puisqu’il n’y a que lui qui parle anglais. C’est d’abord Simon qui fait sa déclaration. C’est ensuite au tour du conducteur de l’autre voiture. Pour finir, c’est à moi de faire une ultime déclaration. Clairement, il est reconnu que notre responsabilité n’est pas engagée. C’est long pour nous, pour les enfants c’est interminable. Hanaé est contente de voir où les gendarmes accrochent leurs menottes 🙂

À la sortie de la gendarmerie, nous nous rendons au garage où est stocké le camping-car. On appelle l’assurance. J’emballe quelques affaires pour nous permettre de survivre les prochains jours. On prend aussi tout ce qui a un peu de valeur. La portière côté conducteur ne fermant pas, on n’a pas envie de se faire voler nos affaires. L’assurance prend en charge notre première nuit d’hôtel.

Il est tard lorsque nous arrivons dans la chambre. Les enfants sont crevés, nous aussi. Mais on a quand même du mal à dormir. On a la tête un peu trop préoccupée. Mathis ne veut pas dormir dans son lit. Simon lui cède sa place à côté de moi pour aller dormir par terre. Le sacrifice des parents est grand !

Ce matin, nous avons droit à un petit-déjeuner de rois. Hanaé est tellement contente de manger des frites dès le matin ! Quant à Mathis, il est heureux de trouver une chaise haute (alors qu’il a toujours détesté la sienne à la maison !)

Au moment de partir, gros moment de stress, Simon ne trouve plus les papiers du camping-car ni nos permis ! On prend un taxi pour aller au garage où a été transféré le camping-car. Soulagement, les papiers sont là ! L’expert ne peut passer que demain. Nous attendons un long moment dans la salle d’attente. L’assurance finit par nous contacter pour nous indiquer qu’ils nous ont réservé une chambre dans le même hôtel qu’hier. On attend un taxi qui ne vient pas. C’est finalement dans la « bétaillère » du garage que l’on nous dépose dans notre nouveau chez-nous.

Nous sommes sortis un moment. Une promenade sous la pluie le long du port nous a fait du bien. On a même vu une tortue ! Il est 20h30, les enfants sont couchés chacun dans leur lit. On peut dire qu’ils ont réussi assez rapidement à s’adapter. On espère que la nuit sera meilleure que la précédente.

On attend donc pour le moment la visite de l’expert. Pour ensuite savoir ce que l’assurance va décider de faire de notre Bigorneau. On se pose aussi et surtout la question du rapatriement de nos affaires.

On est bien entendu choqués, les enfants le sont un peu aussi. Mathis n’arrête pas de répéter « casse, cangcar », Hanaé a bien compris que la suite du voyage est dans doute compromise. Elle a éclaté en sanglots quand elle est retournée dans la camping-car tout à l’heure. Mais on est contents d’être tous ensemble et en bonne santé !

25 thoughts on “Il va beaucoup moins bien rouler …

    1. Bonjour,
      Vu les dégats, il est fort probable qu’il soit déclaré irréparable et franchement question sécurité ce serait préférable. Bien entendu cela n’arrange pas vos affaires. De toute façon il y en aurait pour des semaines de réparation.
      Espéront que l’assurance vous indemnise à hauteur de son remplacement et des frais engagés en attendant. Il y a un certain nombre de véhicule en vente en ce moment sur ce secteur. Faites signe au groupe Fam’s si besoin.
      Bon courage et portez vous bien.
      Arnaud

  1. Coucou les amis nous sommes vraiment sous le choc aussi, on pense très fort à vous si on peut vous aider pour n importe quoi n hésitez vraiment pas, on est là. On vous embrasse très très fort , heureusement tout le monde va bien mais on comprend votre tristesse. A bientôt Sylvain et Emmanuelle

  2. J’espère que votre camping car sera réparable!!! l’essentiel, c’est que tout le monde aille bien…
    je vous souhaite beaucoup de courage pour venir à bout de la montagne administrative qui vous attend et j’espère que vous pourrez reprendre la route.
    Bon courage.
    Magalie

    1. Nous pensons bien à vous et vous envoyons notre soutien moral le plus fervent !
      L’important est que vous vous en sortiez sans blessure.
      Bon courage ! Bisous

  3. Courage, le principal c d’etre en bonne santé. Ca va peut etre s’arranger pour la reparation, profitez de dalyan, c’est une bonne base pour attendre et tres sympa
    Bises
    Didier

  4. Salut à tous. C’est la pouasse, mais nous sommes rassurés que vous alliez bien.
    On espère que vous pourrez continuer votre aventure. On pense bien à vous.

    1. De grosses pensées pour vous! C’est un arrêt brutal! 🙁 en espérant qu’il soit temporaire et que les turcs arrivent à réparer rapidement (on ne sait jamais!) ou vous prêter un véhicule pour faire un roadtrip en Turquie pendant les réparations.
      Quelle poisse 🙁 bon courage!!!
      Les macax
      Ps on passe en Turquie dans un mois, s’il y a des trucs à récupérer pour vous, vous nous direz

  5. Ce n’est que matériel, c’est bien ce qu’il faut se dire et vous allez bien tous les 4…
    C’est pas une fin idéale pour le voyage mais vous réussirez à rebondir!
    Bon courage les copains!

  6. M…
    C’est brutal et violent.
    Comme dit par ailleurs, l’essentiel est que vous soyez tous indemnes.
    Je vous souhaite bon courage et que ce problème se règle au mieux et qu’il ne soit qu’un (petit) mauvais souvenir dans toute l’expérience vécue de votre voyage.
    Je vous embrasse.

  7. la situation doit être difficile, nous sommes de tout cœur avec vous! nous embrassons très fort les enfants. bon courage à tout bientôt
    bisous
    la maman de valentin

  8. Triste d’apprendre cette nouvelle mais content que personne ne soit blessé. On espère que l’assurance ne va pas tarder à intervenir et que vous trouverez une solution pour continuer le voyage en laissant se vilain épisode loin derrière vous. On pense à vous. Les Be-Five.

  9. Toute la famille va bien c’est l’essentiel. Nous vous souhaitons de pouvoir continuer votre voyage. Bisous à tous

  10. Aïe… pour la mécanique, mais tout le monde va bien, cette phrase qui ressemble à une banalité… n’en est pas une, c’est vraiment le plus important ! Courage pour ce mauvais moment à passer, grosse pensée pour vous!

  11. Merci à tous pour vos commentaires de soutient.
    Ce soir, nous sommes encore à l’hôtel aux frais de l’assureur. Nous n’avons toujours pas de réponse de l’expert.
    Comme nous n’avons pas eu à nous déplacer au garage, nous avons pu profiter d’une belle journée ensoleillée. Nous avons loué des vélos pour les enfants, ils ont bien pédalé, ils étaient ravis !
    Concernant les réparations, les Bostrotters ont raison. Si le porteur est réparable, la cellule a sans doute pris un coup également, et ça nous posera surement des problèmes.
    Dans tous les cas, on ne veut pas que ça soit la fin de l’aventure. Il nous reste encore trois mois avant de reprendre le travail. On va les « meubler » au mieux !

  12. Triste nouvelle. L’important dans l’immédiat est votre santé. Ouf qu’il n’y ait pas de bobos à signaler.
    Ce serait vraiment dommage que votre road trip s’arrête là. Bon courage pour la suite des événements.

  13. Mon dieu ….. 😢😢
    Le principal c’est vous ! Tout le monde va bien, c’est le plus important !!! On pense fort à vous et espérons que ça puisse s’arranger !
    N’hésitez pas si vous avez besoin d’un support France !!!
    Gros bisous !

  14. Je viens d’apprendre la triste nouvelle… Heureusement que vous 4 allez bien, c’est le principal !
    Nous sommes de tout coeur avec vous en espérant que votre périple pourra continuer d’une façon ou d’une autre!
    Bisous à tous.

  15. De tout cœur avec vous ! Ça nous est arrivé il y a 2 ans au Pays de Galle, mais c’est nous qui étions en tort ! Le Van a été rapatrié, on nous a fait attendre 3 mois avant de nous dire qu’il n’était pas réparable. Nous avons été remboursés au prix d’achat (il avait moins d’un an). Du coup on a pu en acheter un autre. C’est mieux que de faire réparer, surtout qu’on n’est jamais sûr au niveau sécurité, puis si on veut le revendre, dur dur de vendre un véhicule qui a été accidenté. Bonne chance ! Les Jipsy

  16. !!!!!!! Je n’étais pas venu depuis longtemps, je ne m’attendais pas à cela! Quelle déception. Je vois l’article du 30 avril qui parle de prendre l’avion, comment?? je déroule et je comprends… 🙁
    Heureusement vous allez bien.
    Bon atterrissage…
    Amaury

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.