Kalkan et Patara

Le vent souffle extrêmement fort aujourd’hui. Le ciel est couvert. Ce n’est pas très motivant. On roule jusqu’à Kalkan, un ancien village de pêcheurs. On se gare près du port. On marche tout en regardant les bateaux. On tient les enfants fermement par la main, de peur de les voir s’envoler ! On arrive rapidement au bout de la jetée. On fait demi-tour, juste à temps avant que la pluie ne commence à tomber.

On roule en direction de Patara. Il s’agit d’un ancien port de Lycie. Aujourd’hui ce n’est plus qu’un marais. On se gare au dessus de la cité antique. En passant par la plage, on veut essayer de s’en approcher. Ce n’est pas une réussite. On commence par s’engouffrer dans une « forêt » un poil trop dense. Quand on arrive à s’en sortir, on arrive sur le sable. C’est sympa de marcher dans les dunes. Mais la pluie s’en mêle ayant raison de notre motivation. On fait demi-tour et on rentre prendre le goûter au chaud.

On passe le reste de l’après-midi à bricoler dans le camping-car. Simon donne à coup de main à Hanaé pour qu’elle avance un peu dans son carnet de voyage. Mathis découvre avec plaisir les Duplo que j’avais mis de côté. Je cuisine.

On décide de ne pas dormir sur la plage. Il y a trop de monde, ça fait du bruit. On se pose en lisière de forêt, on passe une nuit calme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.