Ürgüp

C’est sous un temps maussade que nous arrivons à Ürgüp. Il fait un peu froid. Nous commençons par nous renseigner sur les vols en montgolfière. Comme nous le craignions, nous ne pourrons pas faire de montgolfière avec les enfants. Ils sont trop petits, il faut avoir au minimum six ans. Un gars ne propose de les laisser à la réception de notre hôtel pendant que nous faisons le vol entre adultes. Une fille nous indique que nous pouvons alterner, Simon vole un jour et moi le lendemain. Nous ne sommes emballés ni par l’une, ni par l’autre des propositions. On laisse tomber !

On pique-nique dans un parc bien sympa. Nous goûtons au pastırma, spécialité de Kayseri, il s’agit de viande de bœuf séchée et frottée à l’ail. Ça nous rappelle ce que nous avions goûté en Arménie.

Étant donné qu’il ne faut pas très beau, nous visitons le musée de la ville. C’est tout petit, mais largement suffisant pour le degré de patience des enfants.

Il fait à présent meilleur dehors. Nous partons explorer la partie troglodytique de la ville. C’est un véritable dépotoir. Les grottes sont envahies d’ordures, c’est vraiment dommage. Nous trouvons une autre partie cette fois rénovée. Les habitations ont été transformées en hôtel, mais c’est plutôt sympa.

Notre chemin nous amène à ce qui nous semble être une maison-musée. Il y a énormément de visiteurs. En fait, il s’agit de la maison dans laquelle a été tournée une série télé !

À côté, nous trouvons une galerie d’art. L’artiste utilise une technique de peinture dans un bac rempli d’eau et de colle. Elle me propose de participer à son projet, une vidéo contre la violence faite aux femmes. Je lui laisse avec plaisir l’empreinte de ma main.

Nous continuons vers le camping-car. Nous faisons un dernier arrêt dans des grottes un peu mieux entretenues que ce que nous avons vu plus tôt.

Il commence à faire vraiment froid. On se pose dans le camping-car pour regarder l’épisode de “C’est pas sorcier” sur la Cappadoce !

Le lendemain, nous ne trainons pas à nous préparer. Le hammam est mixte entre 8 et 10 heures. Nous avons tous très envie de tester les bains turcs. Il faut compter 25 lira pour les adultes (un peu moins de 4€) et les enfants moitié prix. Il y a également une formule à 45 lira avec massage, mais nous ne voulons pas tenter l’expérience … Nous avons notre petit vestiaire privé. Puis nous pouvons entrer dans la pièce principale. Au centre, une estrade en marbre. Tout autour, des robinets avec de l’eau chaude ou froide. Les enfants s’éclatent à remplir des bacs d’eau et se les verser sur la tête. Nous essayons de nous poser un peu sur la pierre chaude. Chacun à notre tour, nous passons un petit moment dans le hammam. Il s’agit d’une minuscule pièce sentant la transpiration et l’humidité, pas des plus agréables … C’est aussi l’occasion de se décrasser à fond. Ça fait un bien fou ! Nous sommes seuls pendant toute la séance. Et heureusement, vu le bazar que les enfants font 😉

Un très bon moment, une chouette expérience.

C’est propres et brillants que nous prenons la route vers Avanos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.