Avanos et la Love Valley

Après notre bain à Ürgüp, nous prenons la direction d’Avanos. Sur les conseils d’un turc rencontré au hasard, nous allons vers un atelier de tissage de tapis. Nous sommes reçus comme des rois, on nous présente les techniques de tissage puis on nous invite à voir quelques pièces. N’ayant aucune envie d’acheter un tapis, ça nous barbe rapidement. Nous nous débarrassons de notre vendeur rapidement, non sans avoir pris sa carte, au cas où nous changerions d’avis !

Nous partons vers la ville en elle même. Nous visitons quelques ateliers de potiers. Hanaé a même l’occasion d’utiliser un vrai tour de potier pour se faire un petit bougeoir 🙂

Simon a repéré un bivouac sympa, mais encore faut-il réussir à l’atteindre. La première route, la plus directe est trop raide. Nous faisons donc un gros détour pour finalement arriver au pied d’immenses d’œuvres d’art en pierre. Elles doivent être là pour être vues depuis les montgolfières, depuis le sol, on ne voit pas grand chose. On dort auprès de “la force”, visiblement deux taureaux en plein combat.

Au réveil, il fait beau. Hanaé veut m’accompagner pour un footing. Elle commence à partir toute contente “maman, je cours plus vite que toi !”. Mais au bout de quelques minutes, elle déchante “maman, on peut faire une pause ?”. Elle finit en marchant. Je la retrouve sur le chemin du retour. Mais ça ne la décourage pas. Elle dit qu’elle veut m’accompagner la prochaine fois !

Après le petit-déjeuner, Simon s’attèle à la réparation de la fissure énorme sur notre pare-brise. Ça ne va pas aussi bien que ce qu’il espérait …

Les enfants se font une séance “école” dehors, au soleil. Vive le beau temps !

Nous descendons ensuite vers la Valley of Love. Une vallée pleine de cheminées de fées (je vous laisse deviner pourquoi cette vallée porte ce nom ;)). Nous ne pouvons pas descendre dans la vallée, mais nous nous promenons au dessus. C’est très touristique. Il y a là beaucoup d’asiatiques au volant de quads. Nous trouvons un petit coin bien sympa pour le bivouac, juste au bord du précipice.

One thought on “Avanos et la Love Valley

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.