Halfeti

Nous faisons une courte halte à Halfeti. Il s’agit d’une petite ville sur les bord de l’Euphrate dont l’existence s’est transformée en 2000, avec la construction du barrage de Birecik. Ce barrage a été construit pour pouvoir irriguer des hectares de terres arides. Lors de la mise en service du barrage, Halfeti s’est retrouvée en partie engloutie sous les eaux. Les habitants ont été relogés un peu plus haut. On se pose avant le village, en hauteur, pour un pique-nique avec vue sur le fleuve. Puis on descend dans la ville pour s’offrir un tour de bateau. On se promène environ une heure. On passe d’abord devant l’ancienne citadelle de Rumkale. Sa position stratégique était connue dès l’Antiquité. Etablie sur une crête, au confluent de l’Euphrate et d’un de ses affluents, elle permettait de contrôler le trafic fluvial. Un peu plus loin, se trouve le village fantôme de Savaşhan. Il abritait quatre cent habitants avant le barrage, aujourd’hui il n’en reste plus qu’un seul … La route étant noyée sous les eaux, le village n’est plus accessible qu’en bateau. Les maisons sont abandonnées depuis une dizaine d’années et déjà, la végétation prend le dessus. Et dans le paysage aride de cette vallée engloutie, une image surréaliste : celle de la mosquée dont seul le minaret pointe hors de l’eau…

On a la possibilité de descendre là et repartir à pieds ou de continuer en bateau. Mathis ayant noyé son pantalon et ses chaussures, on opte  pour la seconde option, on rentre en bateau !
Une autre famille nous attend. Il est temps de reprendre la route. Cette petite pause au soleil nous a fait du bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.