Ouplistsikhé

Nous nous arrêtons pour visiter la “cité de Dieu”. Il s’agit de l’une des plus anciennes villes troglodytes du Caucase. La ville a d’abord abrité les premières populations du Caucase puis elle est devenue une étape importante sur la route de la Soie.

Au Moyen-Âge, il semble qu’elle comptait vingt mille habitants, répartis dans plus de sept cent grottes. La ville a perdu de sa puissance lorsque David IV libère Tbilissi et en fait la capitale du royaume en 1122.

Les invasions mongoles et les tremblements de terre ont continué d’affaiblir Ouplistsikhé. Cependant, elle est tout de même habitée jusqu’au début du XXe siècle.

Nous commençons par la visite du musée qui expose quelques objets trouvés sur le site. Un petit film raconte l’histoire de la ville.

Nous allons ensuite nous promener parmi les ruines. On voit le théâtre, reconnu pour être le premier théâtre de Géorgie. On passe par l’ancienne prison et la pharmacie (les archéologues y auraient trouvé des herbes médicinales). On monte jusqu’à l’église qui date des IX et Xe siècles. Puis on redescend par le temple païen (où des sacrifices humains auraient été faits).

On voit bien entendu tout ce qui servait à faire du vin, les bacs de foulage taillés dans la roche et les restes des emplacements des qvevri.

Depuis le haut de la falaise, on a une très jolie vue. On aperçoit également l’ancien village abandonné.

On ne traîne pas. Il y a un vent très violent. Bien qu’à l’abri dans le porte-bébé, Mathis hurle à la mort. Il a les mains gelées. On se perd un peu avant de retrouver finalement la route vers le parking.


Bien qu’intéressant, nous sommes globalement assez déçus par cette visite. Mis à part au musée, il n’y a aucune explication. Il y a uniquement des petites pancartes numérotées qui indiquent les noms des bâtiments sans en dire plus. Le circuit est assez mal fait et compliqué à suivre. Il faut dire aussi que l’on ne l’a pas visité dans les meilleures conditions qui soient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.