Réserve naturelle de Lagodekhi

Nous arrivons à la réserve naturelle de Lagodekhi en début d’après-midi. L’idée étant de faire une randonnée d’environ dix kilomètres, nous décidons de dormir sur le parking et marcher demain. Seulement voilà, à peine posés, quelqu’un débarque. Il ne parle pas anglais mais on comprend bien qu’on est sur son territoire et que si l’on veut dormir là, il va falloir payer. Nous l’écoutons un moment avant d’aller nous promener. Le chemin n’est pas très praticable. La pluie des derniers jours l’a rendu bien glissant. Ça nous semble compliqué de faire marcher les enfants là-dedans … On s’arrête près du ruisseau et on joue au bord de l’eau. Simon construit un bateau avec un bout d’écorce et un peu de bois. Mathis s’installe un banc dans une bûche et se pose tranquillement dessus pour jeter des cailloux dans l’eau. Hanaé s’invente une histoire de carte au trésor à partir de bouts d’écorce roulés.

Quand il commence à faire froid, nous retournons au camping-car. Notre bonhomme est toujours là. Il faut compter 10 lari (3,50€) pour dormir sur le parking. C’est hors de question pour nous. Nous reprenons le camping-car pour trouver un autre endroit.

Nous longeons la réserve naturelle. Il y a un autre spot de camping un peu plus loin. Il y a aussi une autre rando qui part de là-bas. Cette fois encore, c’est parking gardé, et on nous demande encore 10 lari. On laisse tomber et on dort dans l’entrée d’un champ juste à côté de l’entrée.

On verra pour la rando demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.