Première dégustation

Au réveil, il pleut. C’est mort pour la randonnée. Mais c’est un temps parfait pour visiter un établissement vinicole.

On en a repéré un qui fait du vin bio. Manque de chance, le propriétaire n’est pas là. Impossible de visiter.

Nous tentons notre chance dans un autre, un peu au hasard. C’est un grand établissement. Ça fait très industriel. Ils n’ont pas leurs propres vignes, ils achètent leur raisin à différents endroits.

Ils ont différents modes de fabrication. Dans la cave, on voit donc d’énormes cuves en inox, des “bunkers” en béton, des tonneaux en bois et des qvevri. Les qvevri, c’est la méthode traditionnelle géorgienne. Ce sont de grands pots en terre, la forme rappelle un peu celle des amphores avec une ouverture beaucoup plus grande. Les qvevri sont enterrés. On y met le jus pressé, mais aussi la peau et les branches. L’ensemble est laissé environ deux semaines avec le qvevri ouvert. Il faut mélanger régulièrement. Ensuite, on ne laisse que le jus et on ferme. Le vin reste environ six mois dedans pour la fermentation.

Nous voyons également la machine à distiller le Chacha. Le marc de raisin est chauffé, la vapeur qui s’en dégage est refroidie et on obtient le Chacha en environ quatre heures. Pour augmenter le degré alcoolique, on peut éventuellement faire une seconde distillation.

Nous voyons aussi le laboratoire qui sert à tester des mélanges. Ça fait très labo de chimie 🙂

Puis nous passons à la dégustation. On s’installe dans le resto. Il y a une énorme cheminée. Un petit coin très cosy, une petite musique d’ambiance. J’ai un peu l’impression de dénoter dans le paysage avec les deux mômes remuants … Bref. On goûte quatre vins. Le premier est Tvishi, un blanc très sucré. Viennent ensuite deux Saperavi, deux rouges, le premier vinifié selon la “méthode européenne”, l’autre en qvevri. E pour finir, un rouge “semi-sweet”. Nous ne sommes pas de grands critiques. Mais le blanc était vraiment trop sucré. Quand au rouge sucré, peut-être qu’on n’est pas habitués, mais on n’a pas tellement accroché. Entre les deux rouges, qui sont issus du même cépage, il y a une nette différence. Et notre préférence va clairement au qvevri !

One thought on “Première dégustation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.