Lac Sevan

Nous partons vers le lac Sevan qui est le plus grand lac d’Arménie.

Nous nous arrêtons pour visiter le cimetière de Noradouz. Il s’agit du plus grand cimetière de khatchkar d’Arménie. Un khatchkar est une stèle rectangulaire ou arquée, sculptée d’une ou plusieurs croix. Certaines sont également ornementées. À notre arrivée, le gardien ne semble pas vouloir nous lâcher. On met un certain temps à préparer les enfants avant de sortir du camping-car. Pourtant, il reste à nous observer. Alors que nous sommes enfin prêts, on comprend qu’il veut nous faire une visite guidée. Ah ben oui, mais il ne parle pas anglais. Et d’ailleurs, il n’a pas l’air de parler arménien non plus. Comme dit Simon, il va bien dans le décor. Handicapé, il se déplace avec difficulté (dans la neige) et semble avoir bien du mal à s’exprimer. C’est alors un jeu d’essayer de deviner ce qu’il nous montre. On comprend quand même que les stèles sont emboîtées dans une pierre. Sur la plupart, on trouve une grosse croix quoi prend toute la place et deux petites croix dans la partie supérieure. On voit également des stèles avec des sculptures illustrant la vie des défunts. La visite se fait assez rapidement. Nous chargeons tout aussi rapidement les enfants dans le camping-car, notre guide essayant de nous vendre des bracelets …

Nous remontons la route long du lac pour trouver un endroit pour dormir cette nuit.

À l’époque soviétique, l’eau arrivant au lac a été ponctionnée pour irriguer et produire de l’énergie hydraulique. Ce qui devait arriver arriva, le lac a commencé à perdre de l’eau. En effet, il a peu d’apports pluviométriques puisqu’il est situé en altitude. Dans les années 1960, un programme de restauration du lac est démarré. À partir de 1978, de nouvelles rivières sont détournées pour alimenter le lac. Un tunnel a été construit pour apporter plus d’eau. Il a été achevé en 1981, mais un tremblement de terre a tout détruit l’année d’après. Depuis l’indépendance, il est de nouveau en fonctionnement. Cependant, toutes les régions situées en aval de ces rivières détournées sont privées d’eau. Les cultures souffrent donc fortement de ces prélèvements.

Bien entendu, tout ça a eu un effet sur la faune, notamment sur une espèce rare de truite. Visiblement la pêche n’est plus autorisée. Pourtant, nous trouvons un bivouac juste à côté d’un tas de bateaux. À notre réveil, les pêcheurs sont vraiment très nombreux. Nous sommes assez étonnés.

Le matin, nous reprenons la route pour visiter le monastère de Hayravank. Ce monastère a été construit sur un promontoire rocheux au dessus du lac. Étant donné le peu de place, il est vraiment petit par rapport à ce que l’on a vu jusqu’à présent. Nous faisons un tour rapide. Pendant que Simon fait des prises de vues au drone, je m’accorde une petite bataille de boules de neige avec les enfants !

Nous terminons notre séjour au bord du lac Sevan par la visite du monastère de Sevanavank. Il est situé en hauteur. Nous montons donc le grand escalier qui nous permet de visiter les deux églises restantes. Il y a beaucoup de touristes et nous commençons un peu à saturer sur les visites de monastères. Nous ne nous attardons pas trop.

Nous prenons ensuite la route vers Dilijan. En chemin, un horrible grincement se fait entendre vers la roue gauche à chaque fois que l’on tourne. Simon sort le wd40 en espérant que ça arrange les choses. C’est pas beaucoup mieux … On monte vers la brasserie pour une visite. L’usine est fermée, mais on se fait tout de même accueillir chaleureusement. On est loin de la petite brasserie artisanale. Ici tout est automatisé. Ils sont capables de produire 40000 bouteilles par jour. Il s’agit d’une bière blonde pasteurisée. Visiblement ils ont trois bières différentes. On voit les énormes cuves de brassages et les lignes d’embouteillage. On passe très rapidement à la partie dégustation. Même si la bière n’est pas sensationnelle, on passe un agréable moment.

Pour le bivouac, on se trouve une aire de pique-nique dans la montagne, bien tranquille. Il y a un four, Simon y fait un feu pour cuire le repas du soir !

2 thoughts on “Lac Sevan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.