Kandovan & Ourmia

Nous faisons une halte à Kandovan. Il s’agit d’un village troglodytique. Il semblerait que certaines habitations aient plus de trois mille ans. Nous arrivons de nuit. Nous visiterons demain.

Pendant la soirée, la température chute rapidement. L’eau gèle dans les tuyaux. On entend un bruit inquiétant, on a peur que ce ne soit un tuyau qui ait explosé. On ne peut pas savoir tant que ça n’a pas dégelé. Alors on se couche en espérant que ce soit notre imagination !

Le lendemain, nous partons explorer le village. Nous grimpons des marches, nous passons entre les maisons, nous trouvons des bergeries fumantes (les moutons dégagent beaucoup de chaleur), mais nous n’arrivons pas à voir l’intérieur des maisons.

Le soleil brille, on espère que le camping-car est réchauffé. Manque de chance, on est encore en dessous de 0°C. Impossible de le démarrer. On déjeune en espérant pouvoir repartir après. Mais non, toujours pas. Simon use du startpilote. On se pose la question de pousser (dans la neige). Et à force d’acharnement, ça finit par démarrer !

Nous prenons la route vers le lac salé d’Ourmia.

Nous arrivons au lac en fin d’après-midi. Nous trouvons un bivouac « dans » le lac. Il s’agit du plus grand lac d’Iran. Il s’est très fortement asséché. Depuis les années 1970, il a perdu environ 90% de sa surface. Comme pour la mer d’Aral, l’assèchement est dû en grande partie au détournement des courts d’eau s’y déversant pour l’irrigation.

Il fait moins froid. Les canalisations ont dégelé, il n’y a, a priori, pas de fuite d’eau. Ouf !

3 thoughts on “Kandovan & Ourmia

  1. Magnifique! Les montagnes… wow! De quoi faire envie à Jérémie.
    Une fois de plus me régale sur la beauté des clichés.
    Attention à l’exploitation des enfants pour le déneigement, c’est désormais interdit en France. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.