Les bords de la mer Caspienne

Nous remontons vers le nord en longeant la mer Caspienne. Nous passons par Chalus avant de dormir près de Ramsar. Il s’agit d’une station balnéaire. Mais à cette époque de l’année ça ne donne pas franchement envie. On ne peut pas dire que les plages soient très bien mises en valeur. Est-ce parce que les Iraniens n’ont pas le droit de se baigner ?

On se pose sur la plage pour le bivouac. On a roulé toute la journée alors même si le soleil est presque couché, on prend un peu de temps pour une promenade sur le sable. À côté de nous, il y a un salon de thé et bar à chicha. Une fois les enfants dans les bras de Morphée, nous en profitons. Nous nous offrons un petit bout de soirée rien que pour nous. C’est plutôt sympa !

Le lendemain, nous continuons le long de la mer. On s’arrête à Lahijan pour voir les champs de thé. On espérait pouvoir marcher autour, mais malheureusement, tout les fermé par des barbelés. Alors on reprend la route vers Bandar-e-Anzali, un port de pêche. On déambule parmi les étals de poissons. Certains sont disposés à même le sol. Les pêcheurs mettent des coups de pied dedans pour montrer aux enfants qu’ils sont encore vivants :s

On reprend la route en début de soirée. On se fait refouler d’une aire d’autoroute, pas de bivouac possible ici. On va un peu plus loin, on trouve une autre aire, on se retrouve à dormir au milieu des déchets. Le prochain bivouac sera probablement meilleur !

One thought on “Les bords de la mer Caspienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.