Ispahan – Mont Sofeh

Mahdi habite chez ses parents dans un immeuble familial : au dessus vivent des cousines, en dessous la famille de son oncle. Nous sommes accueillis très chaleureusement. Les questions fusent de tous les côtés. Nous profitons d’une bonne douche chaude. Puis vient l’heure du repas. La maman nous a cuisiné un osh, une soupe à base d’épinards, haricots rouges, pois chiche et nouilles. Mais, de peur que l’on n’aime pas, elle a aussi préparé des pommes de terre et de la saucisse. Le tout arrosé de sodas divers et variés. On mange à même le sol. Quand le repas est fini, c’est l’heure du thé et des fruits. C’est très tard dans la nuit que nous rejoignons le camping-car.

Le lendemain, nous nous faisons réveiller par Mahdi. Le petit-déjeuner est servi. Nous avons de nouveau droit à du osh mais cette fois avec des oignons frits à la place des nouilles. On goûte aussi le halim. Une sorte de bouillie très épaisse avec du poulet finement émincé. Ce n’est pas mauvais, mais difficile à manger au petit-déjeuner. Il a aussi du yaourt, du miel, et des tonnes de pain.

Dans la matinée, la grand-mère vient nous rendre visite. Elle tient absolument à faire notre connaissance. Aujourd’hui, il pleut, pas question de sortir. Nous passons donc une bonne partie de la journée enfermés. Mahdi et son père jouent un peu de musique. Simon joue au échecs avec le papa pendant que j’apprends à jouer du backgammon avec Mahdi. Dans l’après-midi, nous déjeunons avec des spaghettis bolognaise. Mahdi doit aller aider une de ses tantes à déménager. Il ne revient que pour le repas du soir : pizza et pâtes. Encore une fois, il est tard et les enfants n’ayant pas fait de sieste sont insupportables. La nuit est bonne !

Nous prenons un nouveau petit-déjeuner avec la famille. Ce matin, nous partons nous promener dans la montagne Sofeh. C’est une petite rando que les habitants d’Ispahan ont l’habitude de faire le vendredi (jour de repos hebdomadaire). Lorsque nous arrivons vers 11h, les parkings sont déjà surchargés … Le départ de la rando se fait sur un joli chemin pavé, puis on commence la crapahute. Hanaé a du mal à de motiver au départ. Mais finalement, elle marche plutôt bien ! En haut se trouvent les ruines d’un château. Depuis le sommet de la montagne, on a une vue bien dégagée sur la ville. On mange un fruit avant d’entamer la descente. Le chemin n’est pas franchement marqué, mais on s’en sort quand même 😉 On retrouve finalement le chemin pavé et la foule de gens … Un petit détour par un parc à jeux, mais il commence à faire froid, on rentre.

Alors que nous sommes de retour à la maison, la maman s’étonne que nous n’ayons pas pris de déjeuner. Difficile de lui faire comprendre qu’avec le petit-déjeuner tardif et très complet, on n’a pas franchement eu faim … Elle s’empresse de préparer un plat à base de riz et tomates. Ce soir, on mange exceptionnellement à table !

Nous sommes plutôt fatigués de la balade, nous essayons de retourner au camping-car rapidement. Mais il faut aussi préparer le planning du lendemain, ce qui n’est pas une mince affaire !

One thought on “Ispahan – Mont Sofeh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.