Geno

En descendant vers Qeshm, nous avons croisé des panneaux indiquant une source d’eau chaude naturelle. Nous décidons d’y faire un saut en repassant devant.

Il s’agit en fait d’un gros complexe de tourisme. Nous sommes hors saison, c’est plutôt désert. Lorsque nous nous présentons à la guérite du parking, le gardien nous demande 1$. Nous discutons rapidement entre nous, et puis il nous fait signe d’y aller sans payer. Nous passons une nuit bruyante sur le parking.

Le lendemain, nous décidons d’aller faire un tour. Nous sommes au cœur d’un parc naturel, il doit bien y avoir un moyen de se retrouver dans la nature !

Nous passons devant les bains payants (et non mixtes) puis nous traversons un petit parc. Ça doit être très sympa quand il y a des touristes, mais comme tout est vide, c’est un peu triste. Derrière, on se retrouve dans un coin un peu plus sauvage. On suit la route de l’eau. Elle passe au milieu des palmiers. Au bout du chemin, on tombe sur un village. Demi-tour, on retourne dans la forêt de palmiers. Les enfants ont envie de se baigner, on n’a pas les maillots. Tant pis, ils se déshabillent et pataugent allègrement dans l’eau chaude.

Après la sieste, on voit débarquer l’AventurACinq (Sabine, David, Pauline, Gabin et Élise). Une famille que nous avions déjà rencontrés au weekend des familles autour du monde. C’est marrant, tout le monde est à l’aise, un peu comme si on se connaissait depuis toujours. Ils suivent nos aventures et nous suivons les leurs. Ils sont partis en septembre et ont fait le chemin que nous allons prendre au retour. Ils partent vers Oman, l’Indonésie puis l’Australie avant de rentrer en France par la route que nous avons prise pour arriver en Iran. On a donc plein de choses à se raconter et de conseils à d’échanger ! Leurs enfants sont plus grands que les nôtres, mais Élise (8 ans) joue avec plaisir avec Hanaé.

Après une courte promenade, il fait bon, nous sommes seuls sur le parking, on en profite pour manger dehors.

Ce matin, c’est séance lavage. Sabine et David ont une machine à laver. Dans les toilettes du parking, il y a l’eau et l’électricité. Entre deux machines, ils nous permettent de laver nos draps et les sièges auto des enfants. Ça nous évite une séance lavomatique. Nous passons la matinée à papoter au rythme de la lessive (tout en épluchant des amandes à la pince multiprise).

Quand tout est propre et sec, nous nous offrons une baignade sauvage dans les sources d’eau chaude. Ça sent un peu le souffre, mais ça fait plaisir ! Les enfants s’éclatent dans les “toboggans” que l’eau a creusé. Les petites cascades offrent la possibilité de se faire masser par l’eau.

Ce soir, il fait légèrement plus frais. Mais toujours aussi bon pour dîner dehors. Une fois les enfants couchés, c’est une grande discussion qui s’engage. Un moment de partage qui fait du bien. Difficile de s’arrêter. Mais il est tard …

Nous leur laissons les quelques devises qu’il nous restait, des cartes sim. Ils nous donnent des films et la série des “c’est pas sorcier”. Au moment de partir, j’ai le cœur serré, touchée par cette super famille et très contente d’avoir pu les rencontrer au cours du voyage. En espérant les revoir à notre retour !

One thought on “Geno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.