Mashhad

Nous nous arrêtons à Mashhad principalement pour trouver une carte sim. On peut dire que c’est une vraie épreuve …

D’abord, il faut trouver une boutique. Ici, il n’y a qu’un seul opérateur, ça aide à choisir ! C’est Simon qui fait la démarche. Ça me semble très long, il faut occuper les enfants dans le camping-car … Il revient au bout de trois heures, pour me rassurer. Ce n’est pas bon. Il faut activer la carte sim, mais l’enregistrement ne marche pas. Il est obligé de retourner dans la boutique. L’heure tourne, je prépare à manger pour les enfants. Je les couche. Finalement, au bout de cinq heures, on a une carte sim active et du crédit (7go pour 10$). Simon a quand même pris le temps de boire un petit café avec le vendeur. Et puis il en a profité pour changer un peu d’argent de nouveau. On trouve un bivouac acceptable en ville. Mais au bout d’une demie-heure, de nouveau, plus d’Internet. Bon, on verra demain …

Au réveil, c’est pas mieux. On décide d’aller visiter le tombeau de l’Imam Reza et de repasser à la boutique dans l’après-midi.

Le tombeau de l’Imam Reza est un lieu de pèlerinage très important. Il n’est ouvert que depuis peu à la visite pour les non-musulmans. La foule grouillante autour du bâtiment est impressionnante. Dès qu’on est assez près, on se fait arrêter. Le gardien appelle un guide qui parle anglais. Il m’a apporté un tchador. Simon et Mathis rentrent d’un côté. Hanaé et moi de l’autre. On commence par m’aider à enfiler le tchador. Pas facile surtout qu’Hanaé a décidé que je ne devais pas porter ce grand drap et tente de me l’enlever … J’essaie de la raisonner mais c’est difficile. On se fait fouiller puis on peut entrer.

C’est une sorte de mini ville dans la ville. Il y a huit cours de prière, une mosquée, une bibliothèque, des musées … L’intérieur est très bling-bling, couvert de miroirs et de dorures. L’Imam Reza étant le huitième Imam, toute l’architecture est basée sur le chiffre huit. Il y a donc des octogones partout.

On commence la visite par la fontaine sacrée (Saqqa-Khaneh). Une fontaine octogonale où les pèlerins boivent pour jouir de la bénédiction du lieu saint. On nous emmène voir un petit film qui explique ce que représente l’endroit pour les musulmans. C’est un lieu de pèlerinage très important. On nous présente ensuite un expert en religion qui peut répondre à toutes nos questions. On nous guide ensuite vers les différents musées : le musée du tapis, le musée d’état, le musée de la monnaie et des timbres, le musée des animaux aquatiques et pour finir, un joyeux méli-mélo d’objets d’astronomie, de navigation et de communication … On traverse différentes cours pour atteindre la bibliothèque. Le guide nous présente leur système d’ascenseur permettant de faire voyager les livres d’un étage à l’autre.

Mathis commence à râler. Hanaé veut retrouver sa draisienne. Il est donc temps de partir.

Nous n’avons pas de photos, notre appareil ayant été « confisqué » ….

On retourne au magasin de téléphonie. C’est l’heure de la pause déjeuner (de 15h à 17h). On en profite pour faire un tour à pieds autour.

On passe devant le Green Dome, un petit mausolée. Mais il se trouve en plein milieu d’un rond-point. Un peu dommage …

On visite aussi rapidement le centre de création et de recherche d’art traditionnel. On voit de jolies réalisations en pierre et en bois. Les enfants sont tiraillés entre les femmes qui travaillent et celles qui visitent pour un séance selfie un peu longue …

Simon retourne au magasin de téléphonie. L’enregistrement de la carte n’a pas marché. Le vendeur le refait. On devrait pouvoir accéder à Internet d’ici deux heures. On décide de rester une nuit de plus à Mashhad. On retourne à notre bivouac de la veille.

Le matin, toujours pas de connexion. C’est parti pour une troisième visite chez Irancell ! Visiblement, la demande d’enregistrement de la veille n’a pas été prise en compte. Il faut la refaire et attendre encore deux heures.

Ça commence à être un peu long … Pour patienter, on part vers un magasin de sports de montagne.

One thought on “Mashhad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.