Kaïrakkom et Khodjent

La gastro refait une petite attaque. Alors pendant que Mathis et moi faisons une sieste, Simon et Hanaé jouent sur la plage du lac Kaīrakkom. Ils écrivent son nom dans le sable avec des cailloux. Hanaé précise que c’est pour que Marc voit ça quand il reprendra l’avion pour aller en Chine ! Il fait très bon. Nous déjeunons dehors, sur la plage. C’est très agréable !

Puis direction Khodjent. On longe les champs de coton. Et plus étonnant, on trouve du blé à sécher sur la route, sans doute pour utiliser la chaleur du bitume !

Nous arrivons à Khodjent en milieu d’après-midi. Nous laissons le camping-car devant l’Opéra. Juste à côté, il y a un parc à jeux datant sans doute de l’époque de l’URSS. Les toboggans sont impressionnants, très raides et percés de partout. Il y a aussi une fusée branlante et dessoudée qui a dû faire des morts …

Alors que nous nous dirigeons vers le musée, Alex, 16 ans, nous interpelle. Il nous explique qu’il apprend l’anglais sur son temps de loisirs. Il veux faire des études de chimiste et a l’intention de partir vivre aux États-Unis. Il nous propose de nous guider. Nous commençons par le parc de la citadelle. Il y a plusieurs couples en train d’y faire leurs photos de mariage. Aucun n’a l’air très à l’aise !

Les enfants réclament leur goûter. Nous faisons donc une pause sur un banc. Une femme avec ses deux enfants échange avec Alex. Avant de repartir, elle donne à Hanaé un billet de 5 somonis (0,5€) et à Mathis un billet de 3 somonis. Pour qu’ils s’achètent un jouet dit elle …

Puis nous partons vers le musée. Malheureusement, il est fermé. Nous visitons donc le musée archéologique. Ça nous permet de monter dans la citadelle. Derrière le beau mur, on découvre un grand terrain vague. Alex nous explique qu’il s’agit d’une ancienne base militaire. Complètement laissé à l’abandon depuis environ un an …

Il est temps de quitter notre guide. Nous reprenons le camping-car pour chercher un coin où dormir. Nous passons devant une grande tour, devant une énorme statue de Lénine, devant la piscine. Mais dans tout ça, impossible de trouver un parking. Tant pis, nous retournons devant l’Opéra pour y passer la nuit

Le lendemain, nous visitons le complexe Sheikh Massal ad-Din. Il comprend deux mausolées ainsi qu’une mosquée. Les bâtiments sont en brique et en bois sculpté. Les dômes sont en mosaïque vert émeraude.

En face, nous faisons un tour au bazar. C’est un beau bâtiment avec ses arches à l’entrée. Nous achetons quelques fruits et légumes, mais nous sommes surpris des tarifs. C’est bien plus cher qu’au Kirghizistan !

Nous reprenons la route vers Istarawshan.

5 thoughts on “Kaïrakkom et Khodjent

  1. Merci pour ce blog. Encore de très belles photos et, si on comprend bien, de nouvelles rencontres.
    En fait de blé, il semblerait que ce soit plutôt de l’orge. Original le séchoir.

  2. Très belles photos, j’ai l’impression que Mathis est devenu un petit homme !
    En ce qui concerne les fruits et légumes, il vaut mieux les éviter en cas de gastro et se rabattre sur les féculents et les compotes ! En plus, cela fera des économies :;

    1. Oui, il n’arrête pas de changer. Il commence à dire quelques mots. Et niveau caractère, il ne se laisse pas faire !
      Oui, on a fait une cure de riz. Par contre, pas de compote par ici (pour eux, la compote c’est du jus de fruits très sucré !).
      Les fruits et légumes ne coûtent vraiment rien sur le marché. Ça fait vraiment plaisir !

  3. Hello les Bigorneaux !
    Quelle attention sympathique Hanaé ! Promis j’essaierai de regarder si je vois ton nom !! 😊
    Ça sera pas avant janvier par contre ! Et j’aurai droit qu’à un essai ! A l’aller ! Au retour, je passerai au dessus de la Russie.
    Toujours aussi beau en tout cas !
    Biz à vous 4 et en espérant que la gastro vous a lâché !!!😋

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.