Karakol – Atelier pain

Depuis la fin du Kazakhstan, nous avons enfin trouvé un pain plus que correct. Et ce n’est pas trop tôt. On n’en pouvait plus de cet espèce de pain de mie russe tout sec !

Il s’agit de pain tandoori : le lepechka. Il est cuit dans un four en terre. Arrosé de lait, il brunit légèrement grâce au feu de bois.

Ce matin, nous espérons pouvoir percer le secret de ce pain addictif. Nous assistons à un atelier de fabrication du pain ! Nous avons rendez-vous dans un hôtel, qui fait aussi boulangerie.

Malheureusement, nous arrivons en retard. Le temps de nous laver les mains, la visite a déjà commencé. Nous nous pressons dans le petit atelier du boulanger. Les artisans s’affairent à façonner les galettes de pain. On apprend que chaque boulangerie a sa propre griffe. En effet, quand la galette est prête, le boulanger y met un coup de chikich qui  qui permet de trouer le pain en faisant des motifs élégants, pour l’aérer. Comme un sceau de roi, le dessin est unique.

Nous passons ensuite côté four, le tandir. La guide nous explique comment sont cuits les pains. Le four est construit dans le respect de la tradition. Il y a juste un petit ventilateur pour le moderniser. Le four doit être reconstruit régulièrement. Le métier de boulanger est très éprouvant, c’est pourquoi ils sont payés très correctement et mis à la retraite rapidement. La chaleur du four leur brûle les yeux. (Pourquoi ils ne portent pas des lunettes de protection ??).

Il arrive qu’un pain tombe dans le feu. Il n’est pas jeté, il est vendu comme les autres mais à prix réduit. Le pain est sacré au Kirghizistan. Si un bout de pain est au sol, plutôt que de marcher dessus ou de le mettre à la poubelle, les passants le ramassent et le mettent en hauteur.

Quand le pain est cuit, vient enfin l’heure de la dégustation. Nous nous installons devant une table remplie de confiture, yaourt, beurre, thé, etc. C’est juste un régal. Nous mangeons enfin un beurre correct, et pour cause : il est importé d’Allemagne !

Cette visite était très intéressante. Par contre, on sent que c’est un peu “l’usine”. On s’est retrouvés dans un gros groupe. Le petit-déjeuner terminé, le reste du groupe s’est dépêché de partir pour une autre visite ….

3 thoughts on “Karakol – Atelier pain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.