Keygen

Dernière ville avant la frontière. On a vidé une bouteille de gaz et le frigo crie famine.

A la première station de gaz que l’on trouve, l’embout n’est pas compatible. A la seconde station, on essuie un refus. Dans la soirée, les Chapronsbougent nous apprennent qu’ils ont fait le plein. On y retourne le lendemain, finalement, il accepte, à condition que la bouteille reste dans le camping-car … soit …

Sur le marché, on se fait accoster par un bonhomme visiblement ivre. Il nous suit, ne nous lâche pas d’une semelle. Deux passantes essayent de l’écarter mais il revient à la charge. Une vendeuse de légumes l’enguirlande mais il insiste. Finalement, Simon arrive à s’en défaire. Sa conclusion : “c’est la première fois qu’on m’agresse pour que je vienne boire un thé !”.

Tout au long de notre séjour au Kazakhstan, Hanaé a trouvé des sous dans la rue. Elle les a précieusement gardés pour s’acheter une glace (il a fallu piocher un peu d’argent chez les parents quand même). Pour la première fois, elle choisit autre chose que de la fraise. Et surtout, elle partage avec tout le monde de bon cœur !

Reste le problème de l’eau. Le réservoir affiche 20l. On cherche des pompes. Sans succès. On va voir au village suivant, pas mieux. Les pompes sont bloquées. Et puis les Chapronsbougent nous trouvent quelqu’un d’assez sympa pour remplir les réservoirs des deux camping-cars ! Mais non content de nous rendre ce service, il nous invite également à prendre le thé chez lui 🙂

Il s’agit d’un douanier, il travaille à la douane que nous devons traverser demain ! Il nous explique qu’il a voyagé en Russie, au Japon et en Thaïlande pour son travail. Il a deux fils et une fille, quatre petits-enfants. Encore une fois, ce n’est pas juste un thé que l’on partage mais aussi à manger. La table est recouverte de victuailles. Les enfants peuvent jouer devant la maison avec tout un tas de jouets. L’accueil est très chaleureux. On repart avec du pain et du fromage maison.

Puis nous reprenons la route vers notre point de bivouac à côté de la frontière. Notre douanier nous accompagne sur les premiers kilomètres !

4 thoughts on “Keygen

  1. On ne doit pas forcer quelqu’un a boire du thé. C’est bien connu pourtant. 🙂
    Chouette paysages tout de même, les montagnes sont magnifiques. (Mais moins qu’ici, faut pas pousser mémé dans les orties non plus).
    Bonne continuation, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.