Qu’est ce qu’on mange ? Volume 2

Si en Russie, c’était encore possible de faire une cuisine variée, c’est beaucoup plus compliqué en Mongolie !

Les mongols privilégient les aliments qui tiennent au corps, apportent des calories et du gras. L’essentiel de leur cuisine repose sur la viande, essentiellement du mouton. Donc difficile, voire impossible de trouver des fruits et légumes ! À tel point qu’Hanaé a déclaré qu’elle en avait marre de manger des pâtes …

Assez régulièrement, nous nous arrêtons dans des yourtes-restaurant. On y trouve des “bouzes”, ce sont des raviolis cuits à la vapeur et fourrés à la viande hachée de mouton. Lors du Naadam, nous avons découvert les “khouchours”, des baigneurs de pâte non levée et garnis de viande de mouton. Dans la première famille qui nous a accueilli, nous avons mangé du tsuivan, un plat (très copieux) de pâtes avec des morceaux de mouton et de tous petits bouts de légumes. Dans la yourte au monastère, nous avons pris une soupe de pâtes, de viande et de gras de mouton : guriltaī chöl. Près du volcan, nous avons testé des raviolis dans du lait de yack.

Lorsque nous avons été invités dans les yourtes, nous avons été accueillis avec du thé au lait (süütei Tchaïkovski). On s’est aussi vu offrir du fromage tres sec et très acide (aaüül), des beignets (boortsog) et du fromage blanc (tarag).

Nous n’avons pas encore eu l’occasion de goûter l’aïrag, du lait de jument fermenté. A priori, c’est infect, mais c’est une expérience à faire !

Pas de dessert en Mongolie, j’ai donc dû me mettre à faire de la pâtisserie …

Et puis, comme j’avais peur de ne pas trouver de levure, j’ai expérimenté le levain. Tout simplement en mélangeant de l’eau et de la farine. Il faut le rafraichir régulièrement, c’est à dire rajouter de l’eau et de la farine. Ensuite, il s’utilise comme de la levure. Par contre, le temps de levage est plus long qu’avec de la levure. Par exemple, pour le pain, il levait toute une nuit puis toute une journée. Pour plus d’informations, je me suis basée sur les conseils de ce site. Malheureusement, avec la piste et la poussière, j’ai arrêté l’expérience, mais je pense que j’en referais plus tard dans le voyage.

Lors de notre dernier feu, nous avons tenté de cuire un pain au feu de bois. Il a bien cuit dessous, mais n’était pas assez cuit sur le dessus. La prochaine fois, on essayera en mettant des braises sur le couvercle !

6 thoughts on “Qu’est ce qu’on mange ? Volume 2

  1. Salut, sinon tu peux utiliser le bicarbonate à la place de la levure…si tu en as ou si tu en trouve!!!
    En tous cas, ça a l’air bon ce que vous mangez….
    Bonne continuation, bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.