Statue de Gengis Khan et Rocher de la tortue

Après une journée de route assez éprouvante, nous arrivons enfin à Oulan-Bator. Il est 17h30, l’objectif étant de trouver un garage pour faire changer les amortisseurs. Il y a bien des garages ouverts, mais impossible de faire prendre en charge le camping-car. Soit la porte est trop basse pour entrer. Soit le pont ne peut pas supporter la charge. Au bout de deux heures, on abandonne.

Il nous faut retraverser la ville pour trouver un bivouac près de notre prochain point d’intérêt. Et traverser Ulan-Bator, c’est une nouvelle épreuve ! Si on a déjà remarqué que les mongols ont tendance à rouler n’importe comment, c’est encore pire dans la capitale …

Il fait nuit, les phares éclairent mal, la route est mauvaise. Difficile de trouver un coin sympa dans ces conditions. On va donc jusqu’à la statue géante de Gengis Khan. On se pose sur un parking devant un camp de touristes. On est un peu en pente, mais ça ira bien pour cette nuit. Il est déjà 22h, les enfants ont été d’une extrême patience !

Le matin, nous partons directement voire cette fameuse statue. Elle se situe ici :


Cette statue a été érigée en 2008, au bord de la rivière Toula. Elle est faite d’acier inoxydable. Elle mesure 40m de haut et pèse près de 250 tonnes ! La légende dit que Gengis Khan a trouvé à cet endroit une cravache d’or. La statue est orientée à l’est, vers le lieu de naissance du conquérant, et se dresse au-dessus d’un centre d’accueil haut de dix mètres qui lui sert de socle, encerclé par 36 colonnes représentant les 36 khans depuis le premier, Gengis Khan, jusqu’au dernier, Ligdan Khan.

L’intérieur se visite. On peut ainsi admirer une botte traditionnelle mongole géante. Et une cravache de plusieurs mètres de long. Il y a également un petit musée présentant quelques scènes de la vie à l’âge de bronze. On voit ainsi l’évolution de la yourte, du « tipi » à la forme qu’on connait. Ensuite nous prenons l’ascenseur qui nous permet de monter sur la tête du cheval. Mais aujourd’hui encore, il pleut. On ne voit donc pas grand chose …

Nous reprenons la route pour aller voir le rocher de la tortue. Il se situe a quelques kilomètres de la statue :

Elle est à l’entrée des montagnes des Khentii, les montagnes dans lesquelles serait né Gengis Khan. Le rocher de la Tortue, « Melkhii Khad », est une intrigante formation granitique, haute de 24 mètres, dont la forme fait penser à celle d’une tortue.

En repartant, il se met à pleuvoir. Des trombes d’eau puis de la grêle. C’est très impressionnant, la pluie forme d’énormes rigoles de boue jusqu’à la route. L’eau dévale la pente et il n’y a aucune végétation pour l’arrêter, créant ainsi de grosses coulées de boue. Heureusement, l’averse n’est que de courte durée.

Nous arrivons à proximité d’Oulan-Bator. Se présentent deux choix : retourner en ville pour chercher un garagiste ou prendre la direction opposée vers le désert de Gobi. Nous avons un guide avec des itinéraires 4*4 et camping-car dans lequel nous avons repéré un itinéraire qui nous semble faisable et intéressant.

Nous choisissons de continuer notre route. La route est excellente, ce qui nous permet d’être à environ 100km de Dalanzadgad en début de soirée.

Demain, le désert !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.