Le parc national de la Gauja

Nous dormons en plein cœur de ce parc. Très agréable (mais toujours ces satanés moustiques !). Puis nous prenons le temps de nous promener autour de la grotte Gutmanis. On dit que l’eau de source qui coule dans cette grotte a un pouvoir de guérison. On ne confirmera ni n’infirmera cette légende. On tente aussi d’aller au château de Sigulda. Mais les panneaux indicateurs n’arrêtent pas de nous faire croire que nous nous en approchons. Pourtant, impossible de le trouver. Tant pis, l’heure tourne, on redescend.

Direction, la frontière russe ! Le GPS nous fait d’abord passer par une route non goudronnée. On avance dans la poussière. Finalement, on retombe sur quelque chose d’un peu plus potable. Criblée de nids de poule, m’enfin bon, on va pas faire la fine bouche 😉

On dort sur le bord de la route, juste à quelques mètres de la frontière, avec les camionneurs. On a fait mieux comme bivouac, mais on ne veut pas perdre de temps demain matin. On range un peu le camping-car pour se préparer à passer en Russie.

3 thoughts on “Le parc national de la Gauja

  1. Hello les escargots de mer,
    Je profite de ma pause (je travaille dans une mine de sel, appelé également entreprise de services du numérique (ESN), en tant que sous-créature), bref je me détends en suivant vos aventures. Pas mal du tout la grotte, et concernant les pouvoirs de guérison, c’est peut être possible mais alors avec beaucoup de pastis dedans :p
    Le bivouac avec les camionneurs, je dis Waouh Top Classe 🙂 j’espère que c’est pas trop craignos pour vous. Hâte de voir la suite dans la grande Russie. Prenez soin de vous.
    Chris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.